Sanctuaire

la croix de marbre

L’origine de la place de la croix de Marbre

En 1461, l’Ordre des frères Mineurs, des Franciscains appelés « récollets » fondent le couvent Sainte Croix à l’emplacement actuel de la place Croix de Marbre.

En 1538, en souvenir du Pape Paul III qui séjourna au monastère et fit conclure la « trêve de Nice » entre François Ier et Charles Quint, on érige une grande croix de Bois… Mais cinq ans plus tard lors du siège de Nice par les Français et les Turcs, le monastère des récollets est entièrement détruit. On relèvera pourtant la grande croix de et on la remplacera, en 1568, par une croix de marbre telle que nous la connaissons aujourd’hui.

En 1823, une colonne fut dressée sur la place, en souvenir du passage de pape Pie VII, en 1814, libéré par Napoléon, qui l’avait tenu « prisonnier » durant plus de quatre ans. Cette colonne est l’œuvre de Charles Brizzi, sculpteur à Carrare.

Un Sanctuaire dédié au « Sacré-Cœur »

En 1872, les Pères des Missions Africaines de Lyon commencent la construction d’un sanctuaire en l’honneur du Sacré-Cœur » mais les décrets de Jules Ferry (1880) ferment ce qui était alors construit (le chœur, le transept et la première travée).

En 1894, la chapelle est confiée aux Missionnaires Oblats de Marie Immaculée qui, à cette époque, desservent déjà à Paris, la Basilique du Sacré-Cœur de Montmartre. Les Oblats seront expulsés de France en 1903 comme tous les autres religieux, le service du Sanctuaire est alors confié à un prêtre du diocèse, l’Abbé Millet. En 1914, les Oblats reviennent prendre en charge le sanctuaire et entreprennent en 1958 des travaux d’agrandissement.

En 1961, le sanctuaire est achevé et est érigé en « Paroisse » par Mgr Rémond, évêque de Nice.

En 2001, suite à la restructuration des paroisses du diocèse de Nice, l’Eglise du Sacré-Cœur redevient Sanctuaire.